… et le format, ça compte?

En tant qu’éleveur de race géante, une question revient souvent de la part de ceux qui sont à la recherche d’un chiot:  quels sont la hauteur et le poids des parents?

La réponse n’est pas si évidente.

D’abord ce ne sont pas des points de focus pour les bons éleveurs; un bon éleveur va vous dire que… dans une portée on a de tout et que c’est résolument difficile de prévoir qui va vraiment devenir le plus gros ou pas;  c’est au mieux un espoir.   On peut faire des moyennes dans nos lignées, mais il reste que le résultat final n’est jamais certain.  Les grands-parents ayant eux aussi un grand impact sur les chiots, prévoir avec précision le poids des futurs adultes n’est pas une science exacte.

Mais, souvenez-vous d’une chose; de manière très générale, plus ils sont gros, moins leur structure tend à être saine et solide, plus vous avez d’arthrite, et moins ils vivent vieux car leur cœur force (comme les géants chez les humains…  les gens de 7’ vivent beaucoup moins vieux).

Un bon éleveur va reproduire des chiens sains avant tout.  Des chiens solides avec une bonne structure qui va supporter leur poids de géant longtemps et leur offrir une vie confortable.  Une structure faible devient vite  douloureuse, car le chien compense sur d’autres points pour bien se tenir et bouger.  C’est un peu comme construire une énorme maison de 60’ de facade… ça va vous prendre des matériaux un peu différents et il y a plus de chances qu’il y ait des points de faiblesse dans ce bâtiment que dans une petite maison de 20’.  C’est donc sur ce point que nos efforts se concentrent pour que nos chiens vivent longtemps, dans un corps confortable, sans médicament.

Voici un exemple parfait d’un chien admirablement bien construit, un modèle à suivre pour les bons éleveurs;  ce chien était par ailleurs encore présent et en forme dans le ring à l’âge de 9-10 ans.  Nous très fiers de l’avoir dans nos pedigrees.

INT & Fin & S & N MVA Diplomatic's Val Kilmer

INT & Fin & S & N MVA
Diplomatic’s Val Kilmer

Nous sommes également fiers de notre Jappeloup, qui pouvait encore nous suivre en rollerblade à huit ans!

Mais rappelez-vous ceci, il y a beaucoup d’histoires de pêche sur le format des Grands Danois… ce ne sont pas des molosses de 200 livres en général, loin de là.

Si vous choisissez un Danois comme compagnon, c’est un chien élégant et racé, mais pas un lévrier, il doit avoir de la substance également. Ce n’est pas un labrador à grandes pattes, ni un mastiff.  C’est un Appolon, un chien bien balancé et solide avant tout.

Lorsque vous allez dans les parcs à chiens et voyez toutes les spécimens qui sont là, ces chiens proviennent très souvent de croisements qui n’ont pas été réfléchis.  On met ensemble deux chiens sans papiers qui ressemblent à des danois.  Aucune idée de la consanguinité, car ils n’ont pas de papiers.  La structure n’a aucune importance, aussi ces chiens sont souvent bien mal construits.  En voici un parfait, exemple, le chien détenteur du record du monde de hauteur en 2013…  pas besoin d’être un génie pour comprendre que ce chien n’a pas du être confortable dans son corps…  Il n’a d’ailleurs vécu que 5 ans.

odd-tallest-dog-1

Qui plus est, vous devez savoir que la stérilisation en bas âge a aussi un gros impact sur le format du chien, ainsi que l’exercice et l’environnement que vous lui fournirez.

Quant aux  »Danois » dit   »Euros », ceci est une forme de magouille.  Il n’existe pas de telle race, c’est une invention pure: certains pays, dont la France et l’Allemagne ont orienté leurs programmes de reproduction vers des chiens plus lourds, et  »hypertypés ».  Ils ont simplement sélectionné des géniteurs ayant des caractéristiques exagérées.  Or, l’exagération amène toujours des problèmes.  Un bon éleveur cherche un équilibre simple.

Voici des problèmes fréquemment que l’on rencontre chez le type  »Euro »:

  • problèmes occulaires; entropion et ectropion, causés en grande partie par le fait que le crâne est déformé (en forme de pomme) et que le poids exagéré des babines fait une pression sur les yeux
  • arrière-train faible avec une propension à développer des croupes basses et des angles très droits, les aplombs sont également déficients (hors de leur axe)  on voit également beaucoup plus de dysplasie que dans les lignées américaines
  • les devants sont hypertrophiés (épaules surchargées), les pieds avant sont également hors des axes (panard)
  • salivation excessive causée par le développement exagéré des babines

euro

Bref, ce sont des chiens excessivement lourds, sans aucune trace de l’élégance caractéristique du Grand Danois.  Le focus semble être beaucoup plus vers l’exagération du type que sur la production de sujets sains et équilibrés.

 

Pour bien vous repérer, voici une charte de croissance RÉALISTE, complétée par un éleveur expérimenté; notez les moyennes des poids et grandeurs une fois adultes.  Beaucoup moins que ce que toutes les histoires de pêches voudraient nous faire croire:

 

http://www.chromadane.com/index.php/en/chromalinx/83-general-breed-info/103-height-weight-data-for-danes

 

le standard de la race n’impose aucune limite de poids, simplement un seuil pour la hauteur:  au Canada, 28 » au garrot pour les femelles et 30 » au garrot pour les mâles.  C’est la norme minimum, et la plupart des chiens la dépassent facilement, souvent de plusieurs pouces.